Les co-auteur·ices de la CartoMobile : donner de la voix, faire carte ensemble

  • Morgane Dujmovic, initiatrice du projet, admin du site

Je revendique le droit d’utiliser le symbole-flèche pour figurer le souvenir, l’expérience, le projet de vie, et non la “masse” ou “l’invasion” migratoire. Je rêve de pousser le langage cartographique vers toutes ses potentialités transformatrices.

Je plaide pour utiliser ma propre mobilité, me mettre en mouvement, aller vers, inscrire l’inconfort d’une recherche mobile comme condition de ma relation à l’autre.

Je souhaite générer un espace de réflexion et de création potentiel pour des personnes prises dans une machine administrative à tourner en rond.

  • A.T-Aliu

Il faut arrêter de nous appeler des “sans-papiers”. On a des papiers, chez nous. Et ici j’ai toute sorte de papiers.

  • Maria

Je me suis acharnée à apprendre la langue pour exercer le droit à la riposte. La discrimination n’a pas de couleur ni de frontière, elle se ressent. Me donner le droit de riposte me permet d’exister parmi les autres.

  • T.B.G.

“Nous préférons la liberté dans la pauvreté à la richesse dans l’esclavage.” C’est une phrase célèbre de Sekou Touré, premier président de la Guinée, que tous les Guinéens connaissent.

Ici, la devise “liberté-égalité-fraternité”, ça ne vaut que pour les Français.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search